03 février 2013

Elantris ~ Brandon Sanderson

Elantris

Résumé : Elantris, la cité maudite des Dieux qui a vu ses habitants hors du commun emportés par une maladie étrange. Depuis, la ville a été fermée et l'on y ammène les nouveaux contaminés. Sarène est une des victimes collatérales de cette étrange maladie. Son mariage arrangé, destiné à renforcer les liens entre les royaumes des deux parties, se transforme en veuvage dès son arrivée. Elle ignore que le Prince a été conduit à Elantris mais devine que, dans l'ombre, les magouilles politiques pullulent contre son nouveau royaume.

Mon avis perso : Après avoir été renversée par l'expérience des Fils-des-Brumes (qui a renversé d'autres amis au passage), j'avais eu envie de répéter l'expérience Sanderson avec ce diptyque rassemblé en un tome. Malheureusement, j'ai été clairement moins emballée que par l'ensemble des autres lecteurs...

Wtf is Elantris ? Tout le monde se le demande. Raoden, le prince maudit, l'affronte de l'intérieur, Hrathen, le moine intégriste, l'utilise politiquement à ses fins, Sarène la voit être utilisée politiquement à des fins qu'elle juge néfastes à son royaume d'adoption. L'histoire globale suit ces trois protagonistes dont les récits s'imbriquent avec justesse. 

Clairement, le fil qui m'a le plus intéressée concernait le combat politique mené par Sarène à l'encontre de Hrathen. C'est tout en "taquetiqueuh", en "tequeniqueuh", en chausse-trappes et en retournement de situation. Bref, c'est intelligent, c'est cool. L'histoire initiale autour de Raoden est un peu moins prenante mais reste bien menée. Lorsque l'on finit par pénétrer le mystère de la cité, on rentre de plein pied dans son histoire qui, cerise sur le gateau, trouve une jolie résolution. 

Par contre, on déplorera le manque d'intensité de l'intrigue, certaines longueurs (sur 800 pages, c'est un passage obligé) et quelques étrangetés dans le développement de certains personnages, notamment Hrathen, quelque peu "surconstruit". Ces défauts sont à l'origine de mon appréciation en demi-teinte. Le final lui aussi m'a un peu déconcertée, l'action débarque massivement, essayant - en vain - de nous faire oublier la passivité du reste.

Ma note perso : 14/20, c'est pas mal mais ça ne m'a pas ultra emballée, sur 800 pages, on s'ennuie. 

L'après-critique : Sanderson a dans ses projets un préquel et même une suite (suivant les enfants de Kiin) d'Elantris.

Posté par Nefertari808 à 23:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Elantris ~ Brandon Sanderson

    Ce livre me tente bien!

    Posté par Ly', 04 février 2013 à 11:31 | | Répondre
  • Lu et peut être un poil moins aimé que Fils-des-Brumes, en effet.
    Par contre, j'ai beaucoup aimé Warbreaker!

    Posté par Liestra, 04 février 2013 à 21:50 | | Répondre
Nouveau commentaire