02 mars 2013

Des Fleurs pour Algernon ~ Daniel Keyes

des-fleurs-pour-algernon-71358-250-400

Résumé : Les carnets de Charlie Gordon, un ouvrier de boulangerie atteint de retard mental participant à une expérience révolutionnaire qui vise à accroître son intelligence.

Mon avis perso : Un petit roman humaniste très abordable et sans prétention.

C'est une histoire d'éveil à la conscience dont le premier intérêt est évidemment narratif. Au fur et à mesure que Charlie gagne en intelligence, l'auteur accroit notre attente. On avale les pages assez rapidement avec trois questions en tête. 

Qu'elle va être sa nouvelle perception du monde ? L'auteur dévoile ainsi tout son talent en accordant le style de son narrateur à son degré d'intelligence. Ses améliorations sont ammenées avec finesse et parsimonie. Il ménage bien son suspens en jouant avec les capacités d'analyse de son lecteur et celles de son protagoniste. Le lecteur supplantant, un temps, Charlie, on devine le chemin que prend l'histoire et on l'attend au tournant, notamment concernant les rapports de Charlie à ses "amis".

De suspens et d'intérêt, il est encore question avec les souvenirs de Charlie. Que s'est-il passé dans son enfance ? Plus Chalie est intelligent, plus ses souvenirs trouvent un sens. Comme toute bonne histoire de famille, on sent monter une petite tension au fur et à mesure des révélations. C'est bien géré.

Le concept d'évolution permet à l'auteur de s'attarder autour de son sujet principal : qu'est ce qu'un Homme ? Keyes dépeint le portrait d'un Homme complètement abouti, un Homme ayant exploité l'intégralité de son potentiel. Le résultat est très beau, un peu déprimant mais très beau. A mi-chemin entre culture, intelligence et sentiments, l'évolution de Charlie se fait avec son lot de difficultés. Il dévore les bouquins avec avidité, rivalise avec les plus grands scientifiques de son temps, découvre l'amour, s'élève puis chute.

On regrettera juste le côté un peu prévisible du roman.

Ma note perso : 16/20, de la SF pour les gens qui ont peur de la SF. Une jolie réflexion humaniste.

L'après-critique : Prix Hugo 1960 de la meilleure nouvelle, puis Prix Hugo 1992 de la meilleure nouvelle longue de tous les temps (rien que ça !). Il a connu une adaption ciné sous Charly avec Cliff Robertson (alias Monsieur "De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités").

Posté par Nefertari808 à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Des Fleurs pour Algernon ~ Daniel Keyes

Nouveau commentaire