25 avril 2012

Le Dernier Souffle T1 : Le Don ~ Fiona McIntosh

don

Résumé : Au royaume de Morgravia, la tradition nomme depuis des générations un membre de la famille Thirsk au poste de général des armées. Lorsque les champs de bataille lui arrachent son père, Wil Thirsk est invité à poursuivre sa formation au palais royal. Rapidement, il découvre dans le prince Celimus, son futur roi, un détracteur au lieu d'un allié. Le cadeau mystérieux que lui fait une sorcière à l'agonie va se révéler être sa meilleure arme contre le futur souverain.

Mon avis perso : Moi et l'art de me lancer dans des séries dont certains tomes se révèlent (surprise !) complètement épuisés. Le tome 2, pas de souci, mais le tome 3 se trouve à prix d'or, rareté oblige. Il y a toujours l'option ebook mais, sans faire partie des extrémistes du papier, le contact de la page me manque dans mes lectures virtuelles. En plus ça fait moche dans les bibli. Et puis de toute manière, je ne suis même pas sûre de pousser le bouchon jusqu'au tome 2.

Ça avait pourtant si bien commencé. Les deux cents premières pages m'ont vraiment happée. L'univers a l'air sympa, l'idée des deux royaumes rivaux est intéressante, la traditionnelle fraternité entre le roi de Morgravia et son général aussi, les personnages... hem... les personnages sont un peu plats en fait, non ?

Mon alarme intérieure s'est lancée au bout d'un tiers d'intrigue quand j'ai compris que l'auteur avait fait le tour de la personnalité des protagonistes et que le résultat final se révélait d'une certaine pauvreté. On distribue quelques traits de caractère, on prend quand même soin de les justifier, c'est crédible mais ça ne prend pas. Il n'y a pas la petite étincelle qui donne vie à ces personnages, il manque le fameux "petit truc en plus".

L'intrigue se révèle tout aussi lisse et linéaire. C'est tellement simple que les personnages aux-mêmes sont toujours en train de deviner ce que les autres ont fait ou veulent faire (et ce avec une certaine dextérité casi surnaturelle). Je me suis ennuyée, vraiment. J'étais juste derrière les protagonistes, ils m'emmenaient où ils voulaient et moi je les suivais sans protester, mais avec mes écouteurs bien enfoncés dans les oreilles histoire de faire passer le temps. Le paysage n'est même plus intéressant. Les grandes lignes qui dressent cet univers ne seront pas plus détaillées. Au final, elles soutiennent à peine un monde en carton...

L'autre truc qui m'a tuée, c'est le simplicisme (non, ce mot n'existe pas *0*) terrible apporté aux relations inter-personnages. On tombe fou amoureux en sept lignes. Normal. Un personnage perd sa femme mais s'entiche d'une autre fille au bout de deux chapitres. Normal... L'intrigue sentimentale qui lie deux des personnages principaux parle d'amour éternel mais n'a aucune saveur. Elle enchaine (évidemment) les lieux communs (à mon plus grand désespoir).

Ma note perso : 12/20, un premier tiers qui met en appétit, ouvre l'histoire avec un univers alléchant, pour vite se faire rattraper par les énormes défauts de ce premier tome. J'ai du mal à imaginer l'auteur s'en défaire et je passerai probablement mon tour pour la suite de la trilogie.

L'après-critique : Le titre original de la trilogie est "The Quickening". Qu'est-ce que "the Quickening" me demandez-vous ? C'est un phénomène qui se produit dans l'univers des films/séries Highlander : lorsqu'un immortel est décapité, son corps libère une grosse quantité d'énergie (= le Quickening) captée par le vainqueur. Avis aux lecteur du Don, simple clin d'oeil de l'auteur ;) ?

Posté par Nefertari808 à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Le Dernier Souffle T1 : Le Don ~ Fiona McIntosh

Nouveau commentaire