01 avril 2012

Ça T1 ~ Stephen King

ca1

Résumé : Bill, Ben, Richie, Eddie, Beverly, Mike et Stan ont affronté Ça voilà 27 ans. Ça, le clown, le loup-garou, le lépreux, le monstre qui s'attaque aux enfants et meurtrit la petite ville de Derry depuis des années. Le club des ratés lui avait fait face à coup de lance-pierre et l'avait fait fuir au coeur des égouts. Mais voilà que Grippe-sou est de retour, bien décidé à se venger. Les sept adultes vont devoir puiser dans leurs souvenirs d'enfance pour trouver le moyen de le vaincre définitivement.

Mon avis perso : Le seul point positif du 5ème Règne de Chattam avait été de me donner envie de lire Ça et de renouer avec Mister Stephen King. Stephen King, c'est l'auteur qui a marqué mon adolescence. A cette époque lointaine où je ne lisais presque plus que des manga, King signait une grande partie des romans qui échappaient à cette ségrégation. Après avoir lu Désolation, la trilogie du Fléau, Rose Madder, Shining, Misery, La Petite Fille qui aimait Tom Gordon, Cellulaire, Rage, Running Man, Jessie, Dolores Claiborne, Dead Zone et Charlie, quid de cette pierre angulaire de sa bibliographie ?

C'est passionnant, parfois long, plein de lieux communs King-esques, de monstres qui vous donnent la chair de poule et de vieilles chansons. Bref, c'est un pur exemple de l'univers de l'auteur.

Ce qui m'a gêné dans le 1er tome de ce dyptique, c'est ses 800 pages. Il y a un problème de rythme. Les anecdotes autour de Ça se multiplient jusqu'à nous étouffer. L'intrigue se déroulant dans le présent m'a semblé presque plombée par de trop nombreux retours en arrière. J'avais envie d'avancer, de suivre les personnages, et j'étais sans arrêt tirée en arrière. Si l'effet de style est intéressant et limite acceptable (limite, limite) pour leurs anecdotes personnelles, les intermèdes consacrés à des événèments qui n'ont concerné que Ça, sont franchement lourds.

Le style de l'auteur est reconnaissable entre mille. Personnage écrivain ? Check ! Personnage qui pête un plomb et devient fou furieux ? Check x 3 ! Pénis en érection ? Check x 173 ! Ces marques ont cet avantage que le lecteur habitué trouve rapidement ses marques, et ce désavantage que le lecteur habitué se lasse de ces passages casi-obligés. A titre personnel, je tangue dangereusement vers ce second cas de figure. Je n'en peux plus de ces pénis qui se dressent toutes les trente pages :D !

Par contre je ne me lasse pas de ces montres et ces scènes complètement dingues dont l'auteur a le secret. Le prologue est excellent et vous met de suite l'eau à la bouche. Un petit garçon essaye de récupérer son bateau en papier qui vient de s'engouffrer dans une bouche d'égout. Il tend la tête pour essayer de l'y distinguer et découvre... un clown. Fantastique clown, fantastique Grippe-Sou \o/ !

Les sept personnages principaux sont tous aussi soignés les uns que les autres. Leurs némésis tombent par contre parfois légèrement dans le déjà-vu. Ce détail mis à part, force est de constater que l'univers sorti de l'imaginaire de King se dresse sous nos yeux, vivant et cohérent. On sentirait presque la noirceur de Derry émaner du livre et s'aggriper à nos doigts de lecteurs.

J'avais enchaîné sur un bouquin qui ne me passionne pas des masses (ceci est un euphémisme), me poussant à casser mon ordre de bouquins pour ouvrir le tome 2 !

La suite tout bientôt donc ! (Surtout que je ne suis plus en stage, ça va lire sévère *0* !)

Ma note perso : 14/20, une ambiance passionnante mais un rythme plombé par de trop nombreux retours en arrière. Ça est vraiment flippant et m'aide à comprendre ceux qui craignent (à raison) les clowns.

L'après-critique : Vous en aurez une dans quelques jours :D !

Posté par Nefertari808 à 18:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Ça T1 ~ Stephen King

  • J'ai lu ce livre quand j'avais une vingtaine d'année, et c'est plus que flippant, c'est un des livre qui m'a le plus traumatisé, et je déteste les poupées en clown depuis. En même temps, il faut un grand talent pour arriver à nous faire frissonner de terreur dans notre lit. Chapeau Monsieur King! Je préférais l'ambiance des ses premiers livres.
    bonne lecture

    Posté par licorne, 01 avril 2012 à 20:33 | | Répondre
Nouveau commentaire