26 septembre 2011

Le Secret de Ji ~ Pierre Grimbert

secretdeji01  secretdeji02  secretdeji03  secretdeji04

Résumé (du tome 1) : Nol, le prophète, demanda un jour à tous les royaumes de dépêcher leurs plus sages représentants pour un mystérieux voyage vers l'île de Ji. Les quelques chanceux qui en revinrent ne parlèrent jamais de ce qu'ils virent. Et ainsi la tragique histoire sombra peu à peu dans l'oubli, seulement commémorée par les descendants des Élus... Mais aujourd'hui, les fanatiques de la secte Züu ont décidé d'éliminer ces derniers l'un après l'autre. Pour survivre, les six survivants doivent revenir à la source de tous ces mystères : que s'est-il passé sur l'île de Ji, cent dix-huit ans auparavant ?

Mon avis perso :

Le Secret de Ji, c’est quatre tomes, environ 1500 pages, les prix Julia-Verlanger et Ozone du meilleur roman de fantasy francophone. Mais à part ça, c’est bien ?

Je ne tournerai pas autour du pot longtemps, c’est pas mal mais non exempt de défauts. La longueur du récit tout d’abord. J’ai eu parfois du mal, il y a quand même un paquet de passages à vide qui plombent l’intrigue (le tome 2 notamment), intrigue qui, justement, reste un poil académique. C’est assez lisse, on passe de but en but, de destination en destination, le tout sans grand chamboulement.

Les personnages ne connaissent pas de véritable évolution ou d’exploration profonde de leur caractère (pour 1500 pages, c’est quand même le genre de truc que j’attends d’un roman). Je ne parlerai même pas des intrigues amoureuses qui sont d’une simplicité/d’une inaction assez frustrante. Attendre presque 1000 pages pour un petit bisou ! Erf ! Malgré ces défauts, ils restent assez attachants mais n’ont pas d’attitudes complètement aberrantes. Ils réagissent correctement et c’est un bon point.

La mythologie développée m’a beaucoup plu et c’est certainement le point fort du livre. Le « secret » est un mystère savamment disséqué dont on découvre les différents éléments avec beaucoup de plaisir. Ce n’est pas surprenant si les passages qui y sont consacrés m’ont paru être les meilleurs du récit.

Sinon l’écriture n’est pas transcendante non plus. L’auteur utilise un style assez fluide mais bourré de nombreux « effets de style » façon « lorsque que Machin mit ses gants, il songea à tout ce qu’il avait vécu jusqu’à maintenant, qui aurait pu lui prédire un tel destin ? », et ça toutes les trente pages. Heureusement pour nous, ces petits effets se calment et disparaissent au fil des tomes.

La dernière partie, le livre IX, est très réussie. L’action est de mise, les rebondissements aussi, et l’on regrette que le reste n’ait été de ce niveau. Par contre, et là c’est un gros point négatif, il n’y a pas d’épilogue ! On est encore plongés dans l’action à 6 pages de la fin ! Le tout est plié en deux temps trois mouvements. Les dernières lignes m’ont tuée, m’obligeant à partir dans une nouvelle série de bouquins (Les Enfants de Ji) pour espérer avoir une fin correcte.  Alors, ok, certains me diront que s’il y a une suite, il n’y a pas besoin d’épilogue, mais non ! Absolument pas d’accord. On ne clôt pas 1500 pages d’aventures en seulement un paragraphe.

Ma note perso : 13,5/20 parfois long, certainement mal fini, mais gardant un certain charme. Je lirai probablement sa suite un des quatre !

L'après-critique : Le "Secret de Ji" est donc suivi d'une autre saga de 5 bouquins, "Les Enfants de Ji", et encore d'une autre saga d'actuellement 3 bouquins, "Les Gardiens de Ji". Quoi ? Hein ? Qui a parlé du syndrome de SQNFP (Saga Qui Ne Finit Plus) ?

Posté par Nefertari808 à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Le Secret de Ji ~ Pierre Grimbert

Nouveau commentaire